13 octobre 2021-Temps de lecture : 6min

Tribord Sailing Lab : le nouveau siège social de Tribord (Décathlon) est ultra-connecté et c’est grâce à NewQuest

Et si nous parlions d’architecture augmentée et de notre dernière réalisation pour Décathlon et la digitalisation du siège social de Tribord ? Nous traversons la France (littéralement) direction La Rochelle, en plein cœur du plus grand port de plaisance français, où le nouveau siège social de Tribord, la marque dédiée aux sports de voile du groupe Décathlon, vient d’inaugurer son nouveau siège social ultra connecté.

Installé jusqu’alors et depuis 2004 à Hendaye, le Tribord Sailing Lab y a déménagé au début de l’automne afin d’offrir à ses clients un nouveau lieu de vie, d’échanges et de co-construction.

Un projet pluridisciplinaire

Ce bâtiment n’est pas un simple siège social, c’est un projet unique, un fab lab géant, un lieu de vie pluridisciplinaire où se côtoient les responsables de la marque, les clients et prospects de Tribord, les partenaires, les employés, et les visiteurs. Ce bâtiment a été conçu dans ce but : accueillir du public, valoriser la marque, montrer comment elle évolue et comment les produits sont testés, façonnés, fabriqués. Mieux : le Sailing Lab permet aux clients de Decathlon de découvrir mais surtout participer à la conception des produits Tribord de demain.

Ce nouveau bâtiment, qui s’érige donc en plein cœur de La Rochelle, reçoit du public régulièrement pour montrer les dernières innovations de Tribord. Plusieurs start-ups sont également accueillies au sein du Sailing Lab dans lequel elles effectuent des travaux de recherches sur différents produits, grâce au matériel de Tribord mis à disposition de ces entreprises. Des projets que vous pouvez d’ailleurs voir grandir sur le site web du Sailing lab !

Visiter le tout nouveau Tribord Sailing Lab

Un lancement de projet fait sur plans !

Mais revenons-en à nos bateaux.

Ce projet, c’est d’abord une rencontre et l’envie de nous dépasser pour une marque qui nous est chère. Ensuite, ce sont des plans de bâtiments posés à même le sol et des réflexions nocturnes sur un projet passionnant. C’est enfin la description des usages de chaque technologie, suivis des fameux « oui, techniquement c’est possible » de notre équipe dédiée et en charge de l’innovation. Pas de cahier des charges précis, nous étions ici sur une vision, celle d’allier architecture augmentée, phygital et expérience utilisateur.

Pour ce projet de digitalisation de bâtiment, Tribord ne nous a pas décrit les besoins techniques mais plutôt les usages de chaque technologie qu’ils souhaitaient mettre en place : écrans connectés, bornes d’accueil intelligentes, processus de Co-Conception… Concrètement, pour citer un exemple parmi tant d’autres, nous avons accompagné la réflexion autour de la « Rain room », une grande salle implantée en plein cœur du Sailing Lab qui permet de reproduire une tempête dans des conditions réelles et qui permet de tester la résistante et la qualité des vestes ou des voiles avant leur commercialisation. Pour que l’utilisation soit optimale et sécurisée, l’une de nos missions a été la détection d’humidité évitant les débordements… Et nous avons reçu le même type de missions pour l’ensemble du bâtiment. C’est près de 3 000m² qu’il fallait rendre connecté, interactif, intelligent et digitalisé !

Au lancement du projet, le bâtiment était en cours de construction. Nos équipes ont travaillé sur plans en prévoyant les espaces, les connexions, les fluides, l’électricité, le réseau et l’alimentation. Nous avons pu nous appuyer sur des rendus 3D qui nous ont permis de nous coller au design d’intérieur, parfois différent des codes habituels de la marque.

Plus complexe que les projets similaires d’architecture augmentée ou de digitalisation de bâtiments sur lesquels nous avions pu travailler, tels que Somfy Light House ou Aivancity (l’université Paris-Cachan dédiée à l’intelligence artificielle), pour le Tribord Sailing Lab, nous avons cherché à interagir avec la donnée.

Un bâtiment ultra-connecté

Au total, ce sont plus de vingt flux, via des clés API, qu’il a fallu connecter les unes aux autres pour récolter de l’information pertinente pour les employés de Tribord mais aussi pour les clients de passage. En plus des flux inhérents à Décathlon comme les données produits, nous avons travaillé sur l’interfaçage avec le système d’information de tous les acteurs environnants comme la météo locale, le système de transports autour, les données liées au port, les marées… Ces flux sont consolidés, mis à jour, synchronisés et ils dialoguent avec plusieurs terminaux ou objets connectés capables de récupérer l’information et de l’afficher en temps réel dans le bâtiment.

Le bâtiment a sa propre intelligence extérieure. Nous collectons toutes les données qui servent au bon fonctionnement du complexe et avec lesquelles les clients peuvent interagir pour réserver l’un des services sur place.

C’est ainsi que nous avons mis en place trois types de terminaux :

  • Les détecteurs : ils servent à capter l’environnement comme l’humidité ou à gérer l’ouverture et la fermeture des portes
  • Les écrans passifs : ils affichent de la donnée en temps réel sur l’usage du bâtiment (consommation électrique par exemple)
  • Les terminaux actifs : sous forme d’écrans tactiles, ils permettent d’interagir avec la donnée et d’écrire sur les flux de données en présence.

Différents niveaux d’accès ont également été créés, ce qui sous-entend des choix technologiques divers et variés. Grâce à ces données, Décathlon a désormais la possibilité d’analyser le comportement de ses utilisateurs au sein d’un bâtiment intelligent, quel que soit le profil de celui-ci.

Le projet Tribord est un véritable besoin utilisateur à part entière où nous avons mis la quasi-totalité des technologies envisageables pour rendre un bâtiment intelligent de A à Z.

Mais ce qui compte c’est le résultat… Il est ici et parle de lui-même en images :

Et pour en savoir plus sur le Sailing Lab et son architecture augmentée c’est par ici

Nous remercions encore toute l’équipe Tribord pour sa confiance, ce formidable projet et ce début d’une longue collaboration  ! 

Stay Tuned 😊

Ouvrez la discussion

En laissant un commentaire vous acceptez de laisser votre nom/ pseudo pour affichage sur le site et votre adresse mail pour pouvoir vous contacter à propos de votre commentaire uniquement si besoin. Vous pouvez à tout moment demander l’anonymisation de vos commentaires.

Laisser un commentaire

Un projet ou des idées ? On peut sûrement vous aider :)

KNOW-FEEL-DO ou comment structurer vos communications pour un impact maximal

Aussi appelée Think-Feel-Do ou encore Know-Think-Feel-Do, cette méthode qui vient des Etats-Unis permet d’organiser sa communication pour engager davantage sa communauté et définir une stratégie cohérente et efficace. Se rapprochant du modèle AIDA, Know-Feel-Do présente ses propres mécanismes. Continue reading KNOW-FEEL-DO ou comment structurer vos communications pour un impact maximal
UX Writing

L’UX Writing ou l’art de travailler ses contenus pour améliorer l’expérience utilisateur

Trouver les mots et le bon ton pour améliorer l’expérience utilisateur, c’est LA mission de l’UX Writing. Au-delà d’un effet de mode, c’est la suite logique à des années de faible considération des contenus écrits, d’une utilisation limitée au bon positionnement Google. Heureusement… les temps changent ! Nous vous expliquons aujourd’hui ce nouveau métier et son rôle, l’intérêt de l’intégrer à sa stratégie et surtout quelles sont les principales règles à suivre pour une rédaction UX efficace ! Retrouvez en fin d’article nos 7 meilleures astuces pour devenir un pro de l’UX Writing. Continue reading L’UX Writing ou l’art de travailler ses contenus pour améliorer l’expérience utilisateur