6 avril 2018-Temps de lecture : 9min

Une décennie, un an, une semaine et un jour plus tard : journal de bord de la 2e décennie de NewQuest

Vendons de la magie pour encore une décennie #SiJeNeSuisPasTropMauvais

On y est, nous avons basculé de l’autre côté.

Pour une entreprise, quand on passe le cap des 10 ans on n’est pas encore vieux mais on n’est plus tout à fait jeune… c’est d’ailleurs ce qu’on perçoit de l’équipe : j’ai (bientôt, pas tout de suite hein) deux fois l’âge de certains membres de l’équipe NewQuest… les uns galèrent avec leur nounou, les autres avec leur projet de fin d’étude.

Cet anniversaire arrive donc dans un contexte un peu particulier : vous allez me dire « oui enfin bon comme chaque année en fait…on sait comment ça se passe à NewQuest… » 😉

Pas faux… mais cette année est et sera particulière c’est certain.

La première année de la première décennie c’est un peu comme la crise de la quarantaine (enfin je suppose) : on veut s’assurer qu’on peut encore faire mieux, on a l’expérience et la maturité qui permettent d’ouvrir encore plus ses horizons.

Bref c’est un peu comme le départ d’une nouvelle course mais avec plus de recul, d’expérience, de compétences et surtout une plus grande équipe.

J’ai vraiment la sensation depuis ce début d’année de revivre les mêmes remises en question, la même excitation et les mêmes challenges qu’au premier jour de NewQuest. Sans doute une part de psychologie et d’auto-persuasion là-dedans mais pas que : on se dit qu’on a fait ses preuves auprès d’une partie de l’équipe avec qui on bosse depuis plus de 4, 6 ou 8 ans mais que malgré tout il faut garder le cap pour ne pas les décevoir et leur montrer qu’on est inoxydable ; et en même temps toute une nouvelle génération de NewQuestien(ne)s arrive, est prête à en découdre et il ne faut pas les décevoir.

J’ai parfois l’impression d’être un vieux soldat : j’ai des faits d’armes, des médailles, mais ce qui compte pour les nouveaux bataillons c’est que je sois parmi les piliers, en première ligne de la mêlée.

Cette année est particulière pour moi, car cette année je dois remettre « mon titre » en jeu auprès de mes compagnons de la première heure mais aussi auprès de ce sang neuf qui nous a rejoint, nous fait confiance et est entré à NewQuest parce que nous leur avons vendu de la magie quand ils étaient à l’extérieur et qu’on ne doit pas décevoir maintenant qu’ils sont parmi nous.

Jeunes ou vieux, ils ont signé pour le rêve et le « no limit » de NewQuest. Il faut être à la hauteur des espérances de chacun, pas facile quand on commence à tendre vers la centaine de NewQuestiens….

Bientôt on aura autant de NewQuestiens que de Pokémon :

Et encore il manque les équipes à l’étranger et la petite dizaine de nouveaux qui est arrivée ce mois-ci 🙂 Bientôt autant de NewQuestiens que de Pokémon.

Dire qu’à ses deux ans, NewQuest c’était ça…

Ce qui est valable à l’intérieur est aussi valable à l’extérieur. Le défi est toujours le même : convaincre, faire rêver, surprendre et satisfaire nos clients qui nous font confiance depuis des années comme ceux qui viennent de nous confier leur bébé, leur projet.

Les priorités et objectifs de l’équipe ne changent pas : se mettre à la place du client, s’investir et s’impliquer dans chaque projet quel qu’il soit comme si c’était le sien. C’est sans doute cette directive qui fait que certains de nos clients ont maintenant plus d’ancienneté que la plupart des membres de l’équipe (et on les en remercie 😉 )

Pour ma part les journées sont toujours aussi denses (voire même plus), ce qui change désormais est le soutien de mes co-dirigeants dont les journées deviennent toutes aussi denses. Vrai confort d’une entreprise qui vieillit bien après 10 ans : je vais sérieusement envisager de prendre 10 jours de vacances grâce à eux 🙂

Quand on a dix ans, on passe également le cap d’une certaine forme de « notoriété » : l’entreprise se veut pérenne, a créé la surprise, convertit les plus sceptiques et fait partie d’un écosystème local ce qui lui impose au final une implication territoriale plus forte. Et ça tombe bien…

Pour cette première année de cette nouvelle décennie, j’entretiens depuis janvier un petit journal de bord que j’espère pouvoir publier début de l’été.

Dans un des posts j’écris ceci :

NewQuest c’est avant tout un projet de vie, celui d’un territoire et d’un repère : notre cadre de vie est hors normes; quand je rentre de déplacement j’ai toujours ce sentiment d’apaisement en voyant poindre nos montagnes… Mes enfants sont nés ici, connaissent La Croix du Nivolet, la Dent du Chat, et annoncent fièrement qu’ils sont nés à Chambéry en Savoie ! Et je pense que ce qui m’inspire, me motive est de démontrer qu’on peut créer quelque chose de fou ICI en partant de rien…

Ça tombe bien, avec l’équipe qui grossit notre RSE va devenir un guide de référence :

 Et puis le 5 mai dernier, il se passait ça : 

Et en le relisant je trouve que mon article décrivait pas mal la situation : 

L’ aboutissement d’une première décennie et le croisement de ces trois piliers qui soutiennent NewQuest:

  • Son équipe,
  • Ses clients,
  • Son territoire.

Nous présentions alors Skylab :

Et d’ici quelques semaines nous vous en dirons plus à ce sujet : ça va être bien bien bien…

Pour faire un projet dingue, il faut s’entourer de dingues : si on résume NewQuest c’est donc une équipe de dingues grandissante tous les jours avec des clients qui ont toujours des projets fous dans un cadre de vie de folie.

Si quand NewQuest a démarré (rappelons que ni l’iPhone, ni Facebook n’existaient et que si tu ne faisais pas du Flash t’avais raté ta vie…), on m’avait dit que 10 ans après on aurait ce type d’invitation pour l’équipe :

 

Honnêtement j’aurais dit ” Nom de Zeus Marty mais c’est impossible !!! “

Il faut encore patienter un peu : je vais attendre de fêter l’anniversaire de notre soirée du premier anniversaire de nos 10 ans et de ces annonces pour vous raconter ce que l’avenir de NewQuest nous réservera. Je l’ai déjà écrit : ce qui nous anime c’est avant tout le fait que nous sommes obsédés par l’idée de vivre plusieurs vies en une seule… Découvrir… Repousser nos limites… Ne pas s’arrêter devant un obstacle mais voir comment passer au-dessus.

Car le premier pas pour avoir ce que vous voulez, c’est d’avoir le courage de quitter ce que vous ne voulez plus… Et c’est précisément ce que j’attendais de NewQuest quand elle s’est lancée.

Aujourd’hui c’est avant tout ce qu’on veut le plus qui ne tolère aucune limite ni aucune barrière… Et ce que nous souhaitons tous, c’est de passer la marche suivante…

Oui, vous êtes tentés de dire: “BLA… BLA… BLA…” Et pourtant…

Nous allons, cette année encore, vous surprendre, vous faire peur, vous faire rire et vous vendre de la magie : que vous soyez NewQuestien(ne) ou non.

Hum… Normalement chaque fois que j’écris ici c’est pour annoncer quelque chose…

On vous annonce qu’on va changer, qu’on va déménager, qu’on va être tout plein de NewQuestiens, qu’on a plein de projets… AND SO WHAT ?

Ok bon ben allez tapis : One More Thing….

Car pendant ce temps donc… On ouvre le nouveau desk…

À Hong Kong !!! 

Oui oui… Hong Kong… (non ce n’est pas dans la Creuse).

Alors apprécions l’instant et l’ouverture de NewQuest 新探索 ! (Prononcez “Tsin Tansouo)

Notre nom complet en Chinois sera 新探索香港有限公司 (xintansuo xianggang youxian gongsi)

qui signifie littéralement NewQuest Hong Kong Limited

Voila ça c’est fait… NewQuest Honk Kong Limited est ouverte…

Ce qui est fou en fait, c’est que pour tout le monde à l’extérieur ça semble fou tandis qu’à l’intérieur c’est presque un non-événement… NewQuest HK “and so what ?” : car l’équipe a clairement passé un niveau d’ouverture à laquelle je ne m’attendais pas… et quelque part c’est de bonne augure. Quand je vois leur réaction sur NewQuest HK c’est rassurant : ils sont prêt(e)s, ils ont l’ouverture d’esprit suffisante pour voir grand et ne se formalisent plus de ces nouvelles marches.

Il n’y a plus qu’à …

J’ai envie de finir par une citation d’un poète qui a gravé les souvenirs de deux de mes collègues à qui je dédicace ces mots et qui a écrit ce fameux texte “Sapés comme jamais” :

“La vie c’est des envies, l’envie avant les avis…” (Oui je sais je cite Maitre Gims en fin d’un tel article, je suis complètement cliché et mainstream mais j’assume : car c’est tellement vrai…)

Difficile d’en dire plus pour le moment mais il y a fort à parier qu’on voit encore NewQuest muer cette année…. Laissez donc NewQuest dans son cocon et attendez de voir ce qui va en sortir….

Et je dis ça, je ne dis rien, mais je pense aussi que mi-mai on publiera quelques posts depuis Atlanta…

Faites-vous plaisir, faites-nous plaisir, laissez-nous vos mots d’amour, vos commentaires, vos avis, vos doutes, vos angoisses, vos théories de la relativité, tout soutien est bon à prendre : lâchez-vous…

On vous en reparle (très très) bientôt : again & again ! Stay Tuned !  

– Yann & l’Equipe NewQuest –

Ouvrez la discussion

Laisser un commentaire

Un projet ou des idées ? On peut sûrement vous aider :)

NewQuest présente Tu Testes Tu Restes : viens tester ta future vie à Chambéry avec nous !

Tu viens, tu testes et si ça t’intéresse tu restes ! 
« Tout plaquer et partir vivre à Chambéry » : une idée qui vous interpelle mais pour laquelle quelques hésitations persistent ? NewQuest présente Tu Testes Tu Restes ! Le 23 mai prochain, l’équipe NewQuest te propose de venir passer une journée à ses côtés. Dépose ta candidature et viens vivre une journée pleine de surprises. Continue reading NewQuest présente Tu Testes Tu Restes : viens tester ta future vie à Chambéry avec nous !
NewQuest x Equipe 175

NewQuest on the road again avec l’Équipe 175 pour le 4L Trophy

Aujourd’hui, nous allons vous parler d’une collaboration un petit peu particulière… À NewQuest, comme on aime bien relever des défis, on est toujours à l’écoute des idées nouvelles et des projets un peu fous. Alors quand deux jeunes étudiants super motivés de l’ICI Toulouse sont venus nous voir pour nous présenter leur projet pour le 4L Trophy 2018, l’idée nous a pas mal séduite et on s’est empressé de les suivre ! Continue reading NewQuest on the road again avec l’Équipe 175 pour le 4L Trophy