10 septembre 2021-Temps de lecture : 9min

L’UX Writing ou l’art de travailler ses contenus pour améliorer l’expérience utilisateur

Trouver les mots et le bon ton pour améliorer l’expérience utilisateur, c’est LA mission de l’UX Writing.
Au-delà d’un effet de mode, c’est la suite logique à des années de faible considération des contenus écrits, d’une utilisation limitée au bon positionnement Google. Heureusement… les temps changent ! Nous vous expliquons aujourd’hui ce nouveau métier et son rôle, l’intérêt de l’intégrer à sa stratégie et surtout quelles sont les principales règles à suivre pour une rédaction UX efficace !
Retrouvez en fin d’article nos 7 meilleures astuces pour devenir un pro de l’UX Writing.

Vous avez sûrement déjà rencontré cette « nouvelle » qualification « UX Writing » dans l’un de vos flux (sur LinkedIn par exemple ?) 

Mais quel est ce concept ? Pourquoi cette notion apparaît seulement maintenant et se répand aussi largement ?  

Le secret de l’UX Writing : Embrasser à la fois la forme & le fond  

L’UX est en vogue, « l’expérience » est devenue reine : tout le monde en parle, tout le temps. 
Le fonctionnement d’un site (ou d’une application) repose également sur la lecture et l’interprétation que l’utilisateur en fait : sur la forme et sur le fond donc. Et le fond, ce sont des mots, qui ont chacun leur importance.  

L’objectif est de permettre à l’internaute d’interagir plus facilement avec un produit/service. Là est le rôle de l’UX Writer. 

UX Writing missions
UX Writing missions

Ce dernier a deux vocations importantes :  

  • Rédiger du contenu qui répond aux attentes et besoins de l’utilisateur en clarifiant les données afin de limiter les choix possibles (et donc les doutes) 
  • Prendre en compte le positionnement de l’entreprise dans le choix de ses mots pour mettre en valeur sa différence 

On peut noter la présence de l’UX Writer tout au long du parcours utilisateur (et sur de nombreux devices !). La plupart du temps, on va parler de micro-copy (petits textes). Ces quelques mots qui apparaissent sans qu’on leur prête vraiment attention : les messages d’erreur, de confirmation, les indications variées… ils nous permettent de comprendre ce qu’il se passe, ce qu’il faut faire… 

L’enjeu 

La mission principale de l’UX Writing est de faciliter l’expérience utilisateur, de proposer des interfaces plus claires, rassurantes et accessibles.  

Son but ? Transformer, par la puissance des mots, une page de déconnexion austère et peu engageante en un lieu de confiance, agréable. Et par la même occasion, booster son taux de transformation.  

L’UX Writing à la croisée des mondes  

L’UX Writing inclut aussi des notions de tonalité et de langage dans le but d’accorder tous les messages avec la personnalité de la marque : des notes d’humour, un certain vocabulaire… autant d’éléments qui facilitent la compréhension et l’expérience utilisateur mais qui dessinent aussi la personnalité du produit/service.  

L’UX Writer utilise également un levier important : les composants conversationnels (confirmations, erreurs, questions, remerciements…) 

Attention à ne pas confondre ! L’UX Writing est un concept bien différent de la conception/rédaction. En effet, le premier facilite le parcours et la compréhension lorsque le second a pour but la vente d’un produit par le biais d’un message marketing. La finalité est pourtant bien commune : un parcours client bien pensé amène un taux de conversion élevé.  

L’accent est remis sur le texte et la communication humaine (non plus avec des robots, hello les collègues du SEO). Autant de petites interactions humaines et quotidiennes souvent insignifiantes, mais qui pourtant font toute la différence. 

Mais alors… quelle est la nuance entre Copywriting et UX Writing ?  

La définition et la frontière de ces deux termes sont assez floues.  

Le copywriting, plus connu que l’UX Writing, est l’art d’utiliser des mots pour convaincre une personne de suivre une direction précise. Il est surtout utilisé sur les sites web, les blogs, les journaux et surtout dans la pub ! Son objectif n’est autre que de créer des textes marquants et bien pensés afin de répondre à des objectifs précis.  

Ses maîtres-mots ? Sémantique, persuasion et SEO.  

La principale différence avec les UX Writer est que ces derniers sont plus centrés sur la recherche utilisateur et l’UX.  

Malgré tout, les deux concepts sont assez similaires…  

Chose promise, chose due : on vous livre nos 7 conseils d’UX Writing qui vont doper votre expérience utilisateur : 

Même si la discipline est récente, le monde de la rédaction UX a déjà son ensemble de bonnes pratiques qui découlent de plusieurs années d’étude et de perfectionnement de l’UX Design lui-même.  

Voilà selon nos experts UX les 7 règles à maîtriser pour améliorer votre parcours utilisateur et ainsi booster vos conversions : 

1.  Bien connaître sa cible d’utilisateurs  

La 1ère et plus importante de toutes, c’est la base !  

Réaliser des personae et comprendre ses internautes sur le bout des doigts permet de rentrer dans leur rôle et de matérialiser au mieux leurs besoins dans le but de réussir à les toucher avec nos mots. 

2. Non au jargon ! 

Être empathique, se faire comprendre et être convaincant.  Un seul mot d’ordre ici : l’authenticité !  

Pour convaincre et dégager un sentiment de confiance à nos internautes, il convient de ne pas parler comme un robot, il faut se faire ressentir comme étant unique et authentique. Éviter le jargon trop complexe, être simple dans ses explications et promesses est l’une des clés de la réussite.  

La personnalité est aussi importante à prendre en compte lorsque l’on aborde l’UX Writing (cela rejoint d’ailleurs l’aspect convaincant). Être capable de partager ses valeurs, son histoire au travers de la rédaction peut tout changer.  

Enfin, jouer sur les émotions (et non avec !) : l’arme fatale pour transformer les utilisateurs de simples spectateurs à acteurs sur votre site internet. L’objectif est d’identifier à la source leur problème, ce qui les ennuie au quotidien. La rédaction sera orientée dans le sens de l’internaute afin de montrer clairement que l’on ressent leurs « angoisses».  

(NB : La peur est plus puissante que le désir ! Les gens sont souvent plus intéressés par l’évitement d’un problème plutôt que par une nouvelle acquisition).  

3… Principes : Ligne éditoriale, lisibilité et ton 

Une ligne éditoriale bien définie permet d’être en totale cohésion avec le positionnement et le ton utilisés sur les autres supports. Une voix unie et unique renforce la confiance globale des utilisateurs.  

La lisibilité avant tout ! Privilégier les listes à puces, titres et sous-titres, caractères en gras et en italique. Pour faciliter la lecture de vos contenus, il est donc indispensable de bien organiser vos idées et hiérarchiser vos textes grâce à des points de repère. Vous pouvez jouer avec les typographies, les différentes listes, les visuels, tableaux, infographies, citations, les polices en gras ou en italique, les légendes, les parenthèses… 

Utiliser le bon ton, au bon moment . Humour, inspiration, pédagogie… ? En détaillant le parcours utilisateur, vous serez plus aptes à appliquer le juste ton à chaque étape.  

4. Adoucir une page d’erreur 404 en donnant le sourire  

Quoi de pire que de tomber nez-à-nez avec une page d’erreur 404 ?  

Pas de panique ! Des mots et un visuel bien choisis peuvent dans le pire des cas apaiser la frustration de l’internaute, et dans le meilleur le faire sourire et lui donner envie de continuer à naviguer sur votre site.  

Petit exemple avec cette page 404 réalisée par des experts du design émotionnel, qui déclenchera bien des rictus : 

404 chuck norris UX Writing

© Leptidigital

5. Des visuels qui claquent ! 

Faisons d’abord un petit test : en surfant sur internet, êtes-vous plutôt lecture des textes globale ou superficielle ? Choisissez votre team !  

Ce n’est dorénavant plus un secret, des chercheurs en comportement d’utilisateurs ont démontré que la majeure partie du temps, les internautes ne lisent pas le contenu dans son intégralité. 

Ils ne lisent pas (plus), ils numérisent !  

C’est-à-dire qu’ils vont « capter » les points les plus importants, à savoir : les titres, les listes, les images… La présentation visuelle joue donc un rôle principal dans l’impact d’un texte.  

Il est désormais nécessaire de faire travailler main dans la main les équipes UI et les Marketeux.  

Votre texte en plus d’être bon doit désormais être beau !  

6. Penser polyglotte  

Chaque phrase doit pouvoir être traduite et avoir du sens dans toutes les langues couvertes par votre site internet au risque d’en décevoir certains.  

7. Le SEO n’est pas mort, mais vive le SXO ! 

Le souhait de Google d’évoluer de moteur de recherche à celui de réponse nous amène à changer nos bonnes pratiques. Le contenu n’est désormais plus pensé pour se positionner sur un mot-clé unique. Cependant il est nécessaire de prendre en compte la qualité de l’expérience utilisateur.  

Qu’en retenir ? Il n’est plus utile de proposer des contenus uniquement optimisés pour les moteurs de recherche et les enjeux de positionnement. Aujourd’hui, il est davantage important de mettre l’accent sur la création de sites performants et de proposer des contenus utiles, efficaces et qui répondent aux attentes et besoins des utilisateurs.  

 

Nous espérons que ces précieux conseils vous seront bien utiles, n’hésitez pas à nous partager votre meilleure astuce UX Writing dans les commentaires !  

(Vous pouvez aussi poser des questions à nos experts si besoin)  

Nous vous laissons donc sur une petite note bienveillante qui résume à merveille cet article et met du baume au cœur :

L’UX Writing est une tendance de fond qui remet l’internaute au cœur du web, et ça, c’est top ! 

Et si cette petite introduction aux principes de l’UX Writing a piqué votre intérêt, sachez que chez NewQuest, nous ne faisons pas qu’en parler. Nous le mettons aussi en application chez nos clients !  

Envie d’échanger sur le sujet ?  N’hésitez pas à nous contacter !  

Ouvrez la discussion

En laissant un commentaire vous acceptez de laisser votre nom/ pseudo pour affichage sur le site et votre adresse mail pour pouvoir vous contacter à propos de votre commentaire uniquement si besoin. Vous pouvez à tout moment demander l’anonymisation de vos commentaires.

Laisser un commentaire

Un projet ou des idées ? On peut sûrement vous aider :)
e-commerce circulaire

E-commerce circulaire : rendez votre boutique en ligne plus durable

L’e-commerce circulaire fait parler de lui depuis le début de l’année. Les confinements successifs, le repli sur des valeurs plus essentielles et la volonté d’acheter de manière plus responsable ont placé cette façon de consommer sur le devant de la scène. Continue reading E-commerce circulaire : rendez votre boutique en ligne plus durable